lundi 9 mai 2011

Hacking SCADA en Lettonie ?


Latvenergo est la première entreprise d'électricité Lettone qui produit environ 70% de l'électricité du pays. Mélangeant énergie d'origine hydraulique et de cogénération, elle s'appuie, pour  cette dernière, sur deux unités de production : Riga TEC-1 et Riga TEC-2.

Riga TEC-2 est localisée aux abords de la ville de Salaspils, à 18km environ au sud-est de la capitale, Riga. Mise en service en 2008, elle fournit 20% des besoins électriques du pays et a été construite par l'opérateur espagnol Iberdrola. Pour un pays à l'échelle de la Lettonie, cette unité peut être qualifiée d'infrastructure critique et vitale.

Jeudi 3 mai, un hacker chinois connu (et qui serait à la tête de l'unité qui se nomme « China Youth Hackers Alliance ») a publié l'exploit de la compromission des deux routeurs de TEC-2. On notera au passage que les mots de passe sont d'origine et/ou d'une trivialité coupable : « cisco » « sunset », « henry50 » ou « henriks ». J'ignore la réaction des autorités lettones mais le CERT LV (letton) mettait, quelques jours avant,  le pays en garde contre une augmentation des attaques envers les sites de l'État et des autorités ! Qui devraient remercier l'auteur chinois de contribuer à l'amélioration du niveau de sécurité de certaines de ses installations :) et qui semble posséder quelques compétences en la matière (à moins que ce ne soit un leurre ?). D'autant plus que certains forums lettons sont, disons-le, plutôt  réservés sur l'origine et la véracité de l'exploit.

2 commentaires:

newsoft a dit…

Techniquement, on ne peut pas parler de "hack SCADA", car les technologies attaquées sont on ne peut plus classiques ...

Sportet a dit…

Merci pour ce commentaire ! Les technologies ont beau être "classiques", il n'en demeure pas moins qu'il s'agit d'une attaque, d'une intrusion (réussie) donc de "hacking" même si mineur ! ;)