mardi 22 mars 2011

Attaque APT/RSA : la piste chinoise ?

ATTENTION : le titre de ce billet et son contenu sont à prendre au second voire au troisième degré et ne peuvent être considérées comme réellement sérieux ! Quoique...

Pour celles et ceux qui sont des couches-tards/lève-tards comme moi, n'avez-vous jamais remarqué le pic d'activité neuronale que votre cerveau atteint en (fin de) soirée ? C'est donc quelques instants avant d'aller me coucher hier soir, qu'une idée saugrenue m'a traversé l'esprit. 

Revenant sur la journée écoulée, je repensais à l'attaque RSA qui, comme à Fukushima (je regrette le parallèle mais d'un côté comme de l'autre c'est loin d'être glorieux - Fin de la parenthèse), est officiellement sous contrôle.

On sait que la tribune - risquée - d'Art Coviello, le patron de RSA, ne comporte aucun élément technique et n'évoque aucune piste. Ce qui peut se comprendre si l'enquête est toujours en cours (avec le FBI en cyber-limier*) mais il devient étonnant de n'avoir lu aucun article qui ferait intervenir la puissance cyber-démoniaque* : la Chine !

Alors, disons que par goût du jeu et d'une certaine provocation, j'associe ces mots-clés et j'attends de voir ce que va devenir ce billet emporté par des robots vers les confins buzzesques*.

* entre l'association à toute les sauces du préfixe "cyber" et le néologisme tout pourri, vous me pardonnerez ces chinoiseries ! :)