jeudi 9 janvier 2014

L'U.S. Cyber Command dans une nouvelle série TV

Scénaristes de films et de feuilletons, d'Hollywood ou d'ailleurs, n'ont évidemment pas attendu Stuxnet ou Edward Snowden pour s'intéresser à la cybersécurité. Que l'on se rappelle seulement du cultissime "WarGames" ! Néanmoins, la première saison d'une nouvelle série de 13 épisodes intitulée "Intelligence" (1) vient de débuter outre-Atlantique mardi 7 janvier 2014 (2). Le synopsis, simple mais efficace, est le suivant : "une unité spéciale de l'armée américaine est créée autour d'un agent qui possède un don très particulier puisque, grâce à une puce intégrée dans son cerveau, il peut accéder à l'ensemble du spectre électromagnétique..."(3).

Voilà donc qui devrait intéresser, entre autre, l'allié SD qui sort ces jours-ci un livre (4) que je ne peux que recommander. Entre autre car si la série n'est pas diffusée, pour le moment, en Europe (5), ce qui déçoit voire peut frustrer, difficile de ne pas se sentir attiré reptilement (6) par les quelques bande-annonces fournies, la NSA mais surtout le Cyber Command semblant tenir un rôle dans cette série.


(1) soit "renseignement" en français
(2) sur CBS pour les USA et CTV pour le Canada
(3) http://www.allocine.fr/series/ficheserie_gen_cserie=11921.html
(4) "Attention : cyber !"
(5) sans doute aucun plein de défauts, l'auteur de ce blog ne télécharge cependant pas illégalement, choix personnel mais sans idéologie particulière
(6) néologisme (?) qualifiant le cerveau reptilien chez l'être humain

2 commentaires:

luc3 a dit…

"reptilement" : instinctivement? :)

Sinon à quand un article par vous ou l'AGS sur la désensibilisation inconsciente des esprits par certaines séries US sur ce genre de sujet? Jake 2.0, The Wire, Person of Interest, ... :)

luc3

Sivispacem a dit…

Bien vu pour la proposition d'article sur le rapport entre certaines séries TV US et les impacts cognitifs du cerveau ! Malheureusement, ce ne sera pas moi (manque de temps et je regarde peu la télévision).

Par ailleurs, j'ai trouvé une critique plutôt bien fichue de la série dont ce billet traite :
http://www.programme-tv.net/news/series-tv/47003-intelligence-nouvelle-serie-josh-holloway-lost/

Qui, j'ose l'espérer, confirme le ton discrètement ironique de mon second paragraphe ("reptilement") ? :-)